Mes dernières lectures #4

Bonjour mes petits chatons!

Je vous avais dit fin 2016 que je voulais vous faire part cette année de plus d’avis lectures et que je tenterais de poster plus régulièrement des « Mes dernières lectures # », et bien me voilà déjà avec une quatrième édition! En ce moment, je lis énormément. Je ressens le besoin  de « cocooner » chez moi, d’être au calme et de me perdre dans des imaginaires littéraires au gré des histoires que je lis. Me lover dans mon canapé, tasse de thé et chat à portée de main, avec un bon livre me fait un bien fou et me permet de me ressourcer pour attaquer une nouvelle journée de boulot. Du coup, les livres, je les dévores en ce moment et j’en suis déjà à 3 livres sur 45 pour mon challenge, le 4ème est en route et on est même pas mi-janvier ! Ça s’annonce bien pour mon challenge ! Au fait, dans la colonne de droite de mon blog, vous pouvez désormais suivre en direct l’évolution de mon challenge et le livre que je lis actuellement, c’est chouette non?  

« The Picture of Dorian Gray » – Oscar Wilde

wilde

Mon avis: Que dire, que dire.. Je suis restée mitigée la dernière page tournée, et je le suis toujours autant. Je ne sais pas s’il s’agit là d’un ouvrage de génie ou d’une histoire ennuyante au pas possible. Je ne sais pas si j’ai adoré ou détesté. Je ne m’attendais absolument pas à ce « genre » de roman, je dois avouer que pour le coup la surprise était au rendez-vous. Certains passages m’ont semblé excessivement lents, le début de l’intrigue met une plombe à décoller (j’ai commencé à apprécier ma lecture aux alentours de la page 90), pour ensuite retomber dans la lenteur et l’ennui, avant un autre pic intéressant, etc. Les passages sur les diverses passions de Gray sont terriblement ennuyants. L’ouvrage est parfois trop ‘philosophique’ et ‘psychologique’ pour moi.
Le moins que l’on puisse dire, c’est ce que roman m’a fait débattre, réfléchir et ressentir des émotions (positives comme négatives) et que je dois avouer que,  pour l’époque, il est franchement avant-gardiste… Je m’essaierai très certainement à d’autres romans de Wilde afin de pouvoir comparer et ne pas rester sur une image aussi mitigée !

4ème de couverture: « Le héros de l’unique roman d’Oscar Wilde doit rester éternellement jeune : son portrait seul sera marqué progressivement par le temps, les vices, les crimes, jusqu’au drame final.Dans ce chef-d’œuvre de l’art fin de siècle (1890), l’auteur a enfermé une parabole des relations entre l’art et la vie, entre l’art et la morale, entre le Bien et le Mal. Les apparences du conte fantastique, et du roman d’aventures, où le crime même ne manque pas, fascinent le lecteur ébloui par les dialogues étincelants de l’auteur de théâtre, les paradoxes de l’esthète, la phrase du poète. La tragédie vécue par l’écrivain, le bagne, le déshonneur, la mort prématurée laissent ainsi, lisse et pur, son roman unique »

Note: 7/10

****

« La Bibliothèque des Cœurs Cabossés » – Katarina Bivald

biblio

Mon avis: Il s’agissait de ma lecture commune (à savoir: on lit « en même-temps » et on partage nos impressions) avec Perrine, et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ce roman, sans pour autant qu’il se place dans ma liste « coups de cœurs ». J’ai trouvé que c’était une lecture délassante, avec pleins de personnages très attachants (George et Grace m’ont fait craquer) et un rythme assez sympathique. Certains passages sont « bizarres » dans le sens où les personnages ont des réactions particulières, mais cela fait également le charme du roman. L’histoire se passe dans une petite ville qui m’a souvent fait pensé à ‘Stars Hollow’, avec un conseil entre les habitants, et tout le monde qui s’occupe des affaires de tout le monde. Ce qui fait le plus grand intérêt de ce roman selon moi est le rapport au livres qui y est décrit, puisque le personnage principal, Sara, est une accro à la lecture. Je me suis souvent reconnue dans ces descriptions et sensations par rapports aux bouquins. De plus, le roman est truffé de références à des ouvrages et m’a permis de rajouter quelques titres à ma liste de livres à lire (qui est déjà très longue).

4ème de couverture: « Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel… »

Note: 7.5/10

 ****

« Le Livre du Hygge » – Meik Wiking

hygge

Mon avis: Le « hygge » (prononcez ‘hou-ga’) est l’art de vivre à la danoise: il implique le bien-être, le confort, la sécurité, les relations avec ses proches, la lenteur, une décoration cocooning, les boissons chaudes et une tenue cosy (sortez les pyjamas pilou et les grosses chaussettes en laine). Bref, tout ce que j’aime, ce qui représente l’ambiance que je cherche à créer dans ce blog et exactement ce en quoi je me retrouve totalement en ce moment. J’avais prévu de lire ce livre petit à petit, de le déguster chapitres par chapitres (car ils sont sur des thèmes différents), mais je me suis très vite laissée emportée par la magie de cet ouvrage. Les photos sont magnifiques, les illustrations sont très mignonnes et les graphiques sont clairs. Ce livre est vraiment très agréable à feuilleter (ou à dévorer, c’est selon).

4ème de couverture: « Pourquoi les Danois sont-ils les gens les plus heureux du monde ? Pour Meik Wiking, directeur de l’Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, la réponse est simple : grâce au hygge.
Sans équivalent français, le terme  » hygge  » évoque les notions de confort, du vivre-ensemble et de bien-être profond.  » Le hygge est une ambiance, une véritable atmosphère  » explique Meik Wiking.  » C’est profiter de ceux que l’on aime en passant du temps auprès d’eux, avec ce sentiment de se sentir chez soi, en sécurité.  »
Le hygge, c’est ce que vous éprouvez lorsque vous vous prélassez sur votre canapé, des chaussettes douillettes aux pieds, emmitouflé dans une couverture douce tout en observant par la fenêtre les éclairs d’un gros orage. C’est le bonheur que vous ressentez lorsque vous partagez une conversation et un délicieux repas avec vos proches autour d’une table ornée de bougies. C’est la chaleur des premiers rayons de soleil sur votre visage un jour de ciel bleu. »

Note: 9/10

****

Et vous, quelles ont été vos récentes lectures ? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s